DIEU VOUS APPELLE A LA VIE VERITABLE

Le Souverain éternel de l’univers nous a créés pour que nous le glorifiions dans sa
puissance et dans sa beauté, et étant unis à lui, nous devenions ses enfants éternels et
vivions à sa ressemblance. Dieu qui est personnel et unique, et qui a éternellement son
Verbe Divin et son Saint Esprit Vivifiant, nous a créés pour la sainteté et la vie éternelle. Il nous accorda la liberté afin que nous puissions l'aimer réellement. Mais pour notre
malheur, nos ancêtres ont désobéi au Créateur qui les aimait tant et ont préféré prendre le parti de Satan. Ils ont abusé de la liberté que Dieu leur a accordé et ils ont choisi d'enfreindre la volonté de Dieu. Depuis ce temps, nous naissons dans l’impureté de l’âme avec un penchant pour le mal. Depuis là, la mort et la souffrance sont entrées dans le monde. Mais nos ancêtres lointains ne sont pas uniquement coupables pour ce fait, nous aussi commettons des péchés innombrables tout au long de notre vie.

Lisez plus: Quel est le but de notre vie?

Wednesday, December 24, 2014

Saint Serge de Radonege


La vie de venerable Saint Serge de Radonege, l'Higoumene de toute la Russie,  est une inspiration non seulement pour le peuple russe, mais aussi pour toutes les personnes qui cherchent a vivre en paix avec Dieu.
http://www.orthodoxa.org/FR/orthodoxie/synaxaire/StSergeRadonege.htm
http://www.orthodoxa.org/FR/orthodoxie/synaxaire/StSergeRadonege.htm

Saturday, December 13, 2014

Sunday, September 14, 2014

LA VIE EST UN CHOIX




Beaucoup de gens estiment qu'il y a quelque chose de plus dans ce monde, quelque chose de puissant et d’insaisissable. Cependant, peu de gens savent que ce n'est pas «quelque chose» mais "Quelqu'un". Dieu n'est pas un absolu impersonnel ou un principe cosmique. Dieu est une personne, et, donc, la communion avec Dieu est possible. Cela signifie que l'on ne croit pas vraiment quand on dit seulement: "Dieu existe", mais quand on a une relation personnelle avec Dieu.

- Qu'est-ce que Dieu?
Dieu a toujours été, et sera toujours. Il est partout. Il sait que tout et peut faire tout ce que qu’Il désire. Il est le seul Dieu et il n'y a pas d'autre Dieu que Lui. Dieu a toujours Son Verbe Divin et son divin Saint-Esprit, qui sont inséparables de Dieu. Dieu est le Créateur de notre monde, y compris des premiers êtres dont nous sommes les descendants. Et maintenant, Il gouverne le monde, et "Il n'est pas non adoré par des mains humaines, comme s'il avait besoin de quoi que ce soit, Lui qui donne à tous la vie, le souffle, et toutes choses" (Actes 17:25). La chose la plus importante est de savoir que Dieu est la source de bonté, de sainteté et d'amour. Il est aussi est un juste juge qui "donnera à chacun selon ses œuvres" (Rom.2: 6).

- Quelle est la relation de Dieu avec nous?
Dans votre vie toutes les pièces s'adaptent-elles parfaitement", tout va incroyablement bien, littéralement comme si quelqu'un avait vous a aidé? Ou vice versa, est-ce que des obstacles insurmontables sont apparus sur le chemin de la réalisation de votre objectif, comme si quelqu'un vous empêchait de prendre la mauvaise décision? De telles expériences sont les signes du soin de Dieu pour nous, par lequel nous sommes tous entourés, même les gens qui ne Le connaissent pas. Grâce à Lui, il n'y a rien qui n’ait de sens dans notre vie, il n'y a rien qui arrive au hasard.

- Quel est le but de notre vie?
Dieu nous a créés pour la sainteté. Nos vies sur terre nous sont données comme un temps où nous devons choisir entre deux options: être avec Dieu et contre le péché, ou être avec le péché et contre Dieu. Il n'y a pas de troisième option. Le choix que nous faisons doit déterminer notre sort dans l'au-delà. Le choix que nous faisons a lieu dans nos cœurs et s'exprime à travers nos paroles et nos actions. Il a lieu en nous, ici et maintenant.

- Qu'est-ce que Dieu nous a donné?
Il y a deux choses. Tout d'abord, Dieu a donné à chacun de nous la liberté, parce qu'Il n'a pas besoin de marionnettes. Il veut que Sa création devienne bonne par sa volonté propre, plutôt que par la contrainte. Il veut que nous L'aimions, et il n'y a pas d'amour sans liberté. Deuxièmement, Dieu a donné à chacun de nous une conscience qui nous aide à connaître Sa volonté, et à distinguer le bien du mal. Par le remords Il nous rappelle qu'il y a une loi immuable selon laquelle nous serons jugés.

- D'où vient le mal?
Certaines personnes peuvent demandent: "Si nous avons été créés par le Créateur sage et bon, pourquoi y a-t-il tant de haine, de souffrance et de laideur de notre monde, Dieu Lui-même a dit qu'Il avait tout créé pour être bon: les anges et les premiers humains . Il n'y avait pas de mal en ce temps-là, ni souffrance, ni mort. Cependant, certaines créatures trahirent leur Créateur et pervertissent le don de la liberté qui leur avait été donné. C'est ainsi que le mal est arrivé. Les premiers humains se sont prosternés devant le mal, avec un impact subséquent sur nous et sur nos descendants.

- Comment cela a-t-il un effet sur nous?
Vous avez probablement remarqué combien une mauvaise habitude est acquise facilement, et vice versa, combien il est difficile d'acquérir une bonne habitude? Ce sont les conséquences d'être descendu de ces premiers êtres qui ont choisi le mal, parce que "Qui peut tirer le pur de l'impur?" (Job 14: 4). L’inclinaison au péché est une maladie héréditaire. En outre, à la suite du péché de nos ancêtres, la souffrance et la mort sont apparues dans le monde. Non seulement nos ancêtres sont à blâmer pour cela, mais nous, chacun de nous est à blâmer parce également plus nous avons tous commis des péchés personnels comme ils l'ont fait.

- Quelle est la relation de Dieu envers notre état ​​déchu?
Dieu dit: "Je ne prends pas plaisir à la mort du méchant, mais à le voir changer de conduite et vivre" (Ezéchiel 33:11). Par conséquent, indépendamment du fait que l'homme s’est détourné de la volonté de Dieu, Dieu ne s’est pas détourné de l'homme. Il a décidé de donner à l’homme une autre chance de gagner la bataille contre le péché et la mort.

- Comment la victoire fait-elle son chemin dans notre monde?
Quand une armée est en guerre, le roi peut être loin des lignes de front, et, à partir de son bunker chaleureux et confortable, donner des ordres à des soldats dans les tranchées, tremblant sous le feu ennemi. C'est ainsi que cela arrive souvent. Cependant, notre Dieu n'est pas comme cela. Il peut être comparé au roi qui, après avoir mis un uniforme simple, descend de son trône et se bat avec ses soldats dans les tranchées, côte à côte avec eux, en disant: "Soyez courageux, je vais vous emmener à la victoire." C'est ce que notre Dieu a fait. Son Verbe éternel S'est incarné sur terre, après avoir reçu la nature humaine pour devenir comme nous, et Il nous a emmenés à la victoire et au salut avec Lui.

- Comment Dieu s’est-Il incarné en homme?
L’homme ne peut pas devenir Dieu, mais Dieu peut devenir homme, parce que tout ce qu’Il désire Lui est possible. Dieu n'a pas cessé d'être Dieu quand Il a assumé la nature humaine. Dans en Lui, Il a unifié les deux natures sans mélange, comme en nous sont unis le corps visible et l'âme invisible. Ce Verbe de Dieu incarné a été nommé Jésus-Christ.

- Qu'est-ce que le nom "Jésus" signifie?
"Jésus" quand il est traduit signifie "Sauveur". Il fut nommé ainsi parce qu’Il a sauvé l’homme et l’a uni à Dieu. "Christ" signifie "l'Oint". Dans les temps anciens, c'était le nom donné aux rois. Le Christ a porté ce Nom parce qu'il est le roi du monde entier [et la tête éternelle du Royaume des Cieux].

- Comment a-t-Il justifié Son Nom?
Imaginez un homme menant sa vie d’une manière telle qu’il s’attire beaucoup d'ennemis. Ses ennemis engagent un assassin qui vient pour lui tirer dessus. Alors, imaginez quelqu'un qui, au moment du tir, se tient à proximité et parvient à protéger l'homme de la balle avec son propre corps, et aux prix de sa propre vie, sauve la vie de l'homme à qui la balle était destinée. C'est ce que Christ a fait pour l'humanité tout entière. Nous méritions la souffrance et la mort pour nos péchés. Cela aurait été une juste punition. Mais Celui qui est sans péché Se sacrifie pour nous. Il a reçu le châtiment qui nous était destiné et Il est mort en agonisant sur la Croix. Il n’avait pas à le faire, tout comme l'homme qui s’est servi de son corps pour protéger l'autre de la balle n'était pas obligé de le faire. Le Christ l'a fait librement, parce qu'Il nous aime. De cette façon, Il a justifié Son Nom en devenant notre Sauveur. La Bible nous dit: "Dieu est amour" (1 Jean 4: 8). , En outre, "voici comment nous avons l'amour : le Christ a donné Sa vie pour nous " (1 Jean 3:16). Il est mort comme homme, et comme Dieu il est resté immortel. Le troisième jour, Il est ressuscité avec son corps humain, nous montrant qu’en effet Il a vaincu la mort et a ouvert la voie qui mène à l'immortalité.

- Comment le Christ parle-t-Il de Lui-même dans l'Évangile?
Comme étant véritablement et éternellement né de Dieu; Jésus-Christ a dit: "Je suis le Fils de Dieu" (Jean 10:36), "Mon Père, que vous prétendez être votre Dieu, est Celui Qui me glorifie." (Jean 8:54). "Tout ce que le Père a, est à moi" (Jean 16:15). "Celui qui m'a vu a vu le Père" (Jean 14:19). "Moi et le Père nous sommes un" (Jean 10:30). Ces paroles sont étayées par des preuves, par les miracles qu'Il a accomplis à la fois pendant sa vie terrestre, et ceux qu'Il accomplit désormais même par les prières de ceux qui se tournent vers Lui.

- Comment pouvez-vous être certain que c'est vrai?
Nous ne disons pas que vous devez nous croire en vous basant uniquement sur nos paroles. Tout ce que nous avons dit peut être vérifié dans la pratique. Si jamais vous êtes confrontés à la malice des anges déchus, à la rencontre des poltergeists, ou même si vous voyez une apparition démoniaque, il suffit de faire le signe de croix et de dire: "Seigneur Jésus-Christ, Fils de Dieu, aie pitié de moi pécheur. "Vous verrez comment les attaques démoniaques cessent parce qu'elles sont impuissantes devant Dieu. Si vous êtes préoccupés par la dépression, si vous ne voyez pas un moyen d’en sortir, si vous envisagez le suicide – répétez aussi souvent que vous le pouvez ces paroles, et vous verrez comment l'anxiété diminue, comme l'obscurité devant la lumière. Enfin, si vous vous trouvez dans une impasse ou que vous êtes gravement malades, priez: "Seigneur, au nom de Ton Fils, Jésus-Christ, sauve-moi de cette situation" et le Christ vous sauvera, comme Il l’a promis, "Et ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils "(Jean 14:13). Essayez et vous verrez par vous-même: [l'Évangile] est la vérité sacrée et il est ainsi jusqu’à ce jour.

- Comment pouvons-nous rejoindre son armée victorieuse?
Le Christ a dit: "Je suis le chemin, la vérité, et la vie, nul ne vient au Père que par moi." (Jean 14: 6). Les personnes qui souhaitent suivre la voie du Christ, et être unis à Dieu, s’unissent naturellement eux-mêmes. [Parce que "Si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et Son amour est parfait en nous (1 Jean 4: 12).] Le Christ a dit: "Je bâtirai mon Église, et les portes de l'enfer ne prévaudront pas contre elle " (Matt. 16:18). Il n'y a qu'une seule véritable Eglise créée par Dieu, et qui, de génération en génération à partir du premier siècle, a conservé intacte la foi, guidée par le Saint-Esprit [qui résident en elle] - c'est l'Église orthodoxe. Les gens qui entrent dans l'Église sont adoptés par Dieu le Père, au nom de son Fils, et pour Dieu, ils "deviennent comme des enfants, et comme des frères et sœurs les uns pour les autres. Ainsi, l'Église est la famille de Dieu. N'importe qui peut entrer dans l'Église, indépendamment du sexe, de l'âge, [de la race] ou de la nationalité. Si quelqu'un vous dit que l'Eglise n’est que pour certaines gens que, [pour un seul groupe ethnique ou autre], sachez qu'ils mentent. La vérité est révélée pour tout le monde.
Nous entrons dans l'Église par [le sacrement] du baptême. Cependant, ce n'est que le début. Nous sommes appelés par Dieu à atteindre la sainteté. Le saint est celui qui est devenu comme Dieu et qui est unifié avec Lui dans l'amour. Avec le Christ, chacun de nous peut devenir un saint, en surmontant le péché et en prenant racine dans la bonté.
Si vous vous sentez stressés, si vous êtes sous pression ou déçus par la vie, sachez que tous [ces sentiments sont] la conséquence du péché, nous empoisonnant de l'intérieur. Le Christ peut vous donner la vraie liberté par rapport à la puissance du péché et à toutes ses conséquences. Si vous avez déjà été baptisés, le sacrement de pénitence est également nécessaire. Autrement dit, vous devez reconnaître vos péchés, les confesser et les abandonner.
Souvent, les démons nourrissent l'esprit avec l’idée qu’il est impossible de changer pour le mieux, qu'il n'y a pas de salut, que les péchés ne peuvent être pardonnés. Ne vous laissez pas tromper! Les démons vous suggèrent ces pensées afin que vous restiez en leur pouvoir. Quoi que fasse l'homme, tandis qu’il est encore en vie, la porte du repentir est toujours ouverte pour lui, s’il veut franchir cette porte sincèrement et sans auto-justification.

- Qu'est-ce qui nous attend à la fin?
Notre compréhension intuitive de la justice nous dit qu’après la mort, par un jugement infaillible, nous recevrons nos justes rétributions pour tous les choix que nous avons faits dans la vie. Dieu est la seule véritable source de joie et de bonté. La séparation de la bonté est tourment. Ceux qui ont décidé d'être avec Dieu seront avec lui dans l'éternité et, naturellement, ils demeureront dans la béatitude et la joie. Le bonheur infini du Royaume des Cieux attend ceux qui aiment Dieu. Ceux qui ont mis quelque chose d’autre au-dessus de Dieu et ne se sont pas joints à lui dans l'Église orthodoxe seront séparés de la source de la bonté et de joie, et dans l'éternité ils se retrouveront dans les tourments. Après la mort, il n'y aura pas de seconde chance. Dieu nous donne toutes les occasions nécessaires durant cette vie sur la terre, entre autres choses, même maintenant, grâce à cette brochure.

L’auteur de cette brochure est le hiéromartyr Daniel Sysoyev, missionnaire de l'Eglise orthodoxe russe, qui a souffert pour le Christ en 2009.

Faites un choix! La vérité et une relation personnelle avec Dieu remplissent nos vies de sens et de lumière, de force et de joie, et nous donnent la vraie liberté par rapport au péché.

Si vous avez des questions concernant la foi orthodoxe, les réponses peuvent être obtenues auprès d'une paroisse orthodoxe:



Thursday, September 11, 2014

Tuesday, August 26, 2014

La Mère de Dieu par Saint Silouane

Le naturalisme dans les sciences humaines en Russie

Le naturalisme dans les sciences humaines en Russie



 Aviv Saliou-Diallo
Prof. Patrick Sériot 28 mai 10

Exposé : Le Matérialisme Dialectique et le Darwinisme

Le matérialisme dialectique occupe une place essentielle dans la philosophie marxiste et dans la philosophie politique de Vladimir Lénine. Sans cette philosophie, une révolution politique et économique, la création du Parti Bolchevik et le renversement de l’empire Russe n’auraient pas pu avoir lieu. Or, beaucoup de gens ne savent pas jusqu’à quel degré le matérialisme dialectique consiste non seulement en philosophie politique, historique et social (c’est-a-dire, en sciences humaines), mais en philosophie de la science naturelle. Pour pouvoir créer une nouvelle société il a fallu non seulement proposer des nouvelles « lois de la société », mais aussi expliquer les origines de ces « lois », remontant aux lois de la nature et lois de la matière non-organique. Pour pouvoir confronter les croyances et espérances du peuple, et dissoudre l’ordre social, il était aussi essentiel pour les bolcheviks de remplacer une vision du monde métaphysique et religieuse, par une vision du monde athéiste et purement matérialiste. Dans notre exposé nous examinons trois articles qui expliquent la relation entre le marxisme et la biologie, la relation entre le matérialisme dialectique et la théorie de la sélection naturelle de Charles Darwin (appelée darwinisme). Les trois articles sont : « Le rôle du matérialisme dialectique: la phase authentique » de Loren R. Graham (Cambridge, 1993) , « Sous la signe du marxisme; critique du livre de B.M. Kozo-Polianski » (Moscou, 1925)  et « Le matérialisme dialectique et la biologie » de Vassili Slepkov (1928). Le problème de matérialisme dialectique a un caractère métaphysique. Dans notre exposé nous disons que la métaphysique « s’occupe des questions de l’immortalité de l’âme, l’existence de Dieu, les raisons de l’existence du Mal, etc. » (Zarubina, T.). Puisque le matérialisme dialectique exprime le « non-existence d’un Dieu quelconque » et prétend expliquer l’origine (et aussi le but) de la vie, nous devons aborder le sujet en tant que question à la foi scientifique et métaphysique. Pour cela nous examinons aussi le livre du prêtre Daniel Sysoev (+ 2009) « Chronique du commencement » (Летопись начала) (Moscou, 1999).
Dans son article très compréhensible sur la relation entre le matérialisme dialectique et les sciences naturelles Loren Graham explique l’influence que les idées marxistes ont eu en occident, en passant par la URSS. Il dit que grâce à la révolution bolchevik une nouvelle façon de voir le monde naturelle a eu naissance. En Occident le marxisme était limité à un étude uniquement historique et politique. Il représentait un ensemble des idées auparavant ignorées à l’ouest. Graham signale que en effet le marxisme est matérialisme historique et aussi matérialisme dialectique: philosophie de la science naturelle. Pour définir le matérialisme dialectique Graham fait appel à les caractéristiques, sinon des postulats, de cette philosophie. Donc, le matérialisme dialectique rejet l’influence divine sur la nature et l’existence d’un Dieu quelconque. Il affirme que toutes les forces de la nature sont accessibles à la science. En outre, il existe trois niveaux de la nature avec des lois différentes. Ce dernière affirmation a été révolutionnaire à l’époque car il a été le synthèse des points de vues concourants dans la philosophie matérialiste. L’idée consiste a comprendre que pour trois niveaux d’existence (de nature) différents – le monde physique, le monde biologique, le monde social – il existe trois systèmes d’explications en accordance avec trois systèmes de lois différentes.
Les points de vues concourants qui ont précédé le matérialisme dialectique était le réductionnisme et le vitalisme. Le réductionnisme, qui remontait aux atomistes grecques classiques comme Démocrite et a été développés par les savants de 19c comme Buchner, affirmait que tous les phénomènes dans l’univers, y compris le comportement des hommes, peut être réduis aux atomes, à la matière. Tandis que le vitalisme affirmait que les phénomènes élevés de la nature, la vie et les hommes, sont basés sur les principes non-matériels qui ne peuvent pas être expliqués par la science. Le vitalisme a été développé par Aristote et ensuite par Barthez dans le 18ème siècle. Les principes sociaux de matérialisme dialectique sont basées évidement sur des lois sociales formulées par Karl Marx. Les lois qualitatives sont les résultats des changements quantitatifs. Les nouveaux lois ne peuvent pas être réduits aux lois anciennes. Par exemple, une loi biologique ne peut pas être réduite a une loi physique, une loi sociale ne peut pas être réduite a une loi biologique. Pour cela le darwinisme joue un rôle très important dans le développement du matérialisme dialectique. L’évolution des espèces vivants, ainsi que de la matière non-vivante, présuppose pour ces penseurs une série des transitions quantitatives liés aux changements qualitatives. Grâce à ce point de vue, les lois de l’univers peuvent aussi changer en fonction de la matière observée. En même temps la nature est toujours réduite à la matière et l’énergie (même sur le niveau socioculturel). Graham cite les conséquences morales et politiques que ce point de vue a entrainé, notamment que le principe de non-réductionnisme n’a pas encouragé une politique d’eugénique comme a été le cas pour les nazis. Car, la théorie suggère que les lois biologiques ne dominent pas sur les lois sociaux. Graham développe la situation et dit que par contre, la philosophie marxiste a créé une élite, le « Parti Communiste », qui connaissait les lois de la société (mieux que le peuple les connaissait) et donc avait le droit de diriger le pays d’une façon autoritaire. Graham conclue avec une résumé des postulats de matérialisme dialectique. Ils sont les suivants : 1) L’univers est matière-énergie ; 2) l’univers est une totalité intégrale ; 3) la réalité objective existe et l’homme par son intelligence en a accès ; 4) l’univers est en changement perpétuelle ; 5) les changements dans la matière ont lieu en fonction des régularités ou des lois ; 6) les lois différentes correspondent aux sujets différents ; 7) la matière est infinie et donc notre connaissance ne peut pas complètement saisir l’univers ; 8) mouvement est interne, promoteur est superflu ; 9) la connaissance de l’homme développe avec le temps.
Nous passons maintenant à l’article qui vient de l’ancien journal « Sous la bannière du Marxisme ». L’article est une courte critique d’un livre écrit par le botaniste Soviétique B.M. Kozo-Polianski (1890-1957). Il était professeur à l’université de Voronezh. Il est connu pour ses travaux sur le phylogénie et sur la symbiose et l’évolution. Nous vous rappelons que la symbiose est l’association intime durable entre deux organismes d’espèces différents. Les critiques, « idéologiquement pures », affirment que le livre de Kozo-Polianski est bon, car il montre l’universalité des méthodes utilisés par les biologistes marxistes. En outre, Kozo-Polianski montre les erreurs des autres théories d’évolution, telles que Lamarck et De Frise, en faveur de darwinisme. Malgré cela, Kozo-Polianski ne donne pas des preuves de la théorie Darwinienne, il montre uniquement ses hypothèses. Et aussi, il exagère le rôle de la symbiose. Et finalement, on sent que Kozo-Polianski méprise la branche de la biologie: la génétique.
Le dernier article que nous avons étudié pour ce thème s’appelle « Le matérialisme dialectique et la biologie » de Vassili Slepkov. La biographie de Vassili Slepkov est très intéressante, car elle montre la cruauté du système de pensée et de politique que les chercheurs Soviétiques soutenaient avec leurs théories scientifiques. Vassili Slepkov (1902-1937) était un génétiste soviétique brillant. Son grand travail a été sur les mutations des mouches de vinaigres révélées par x-ray. Entre 1922-1927 il fait ses études à Petrograd, Moscou et Berlin. Ensuite en 1929 il obtient un post de professeur à Kazan, mais malgré son bon travail il est viré du Parti Communiste en 1930. Entre 1931-1933 Vassili Slepkov enseigne la méthodologie au lieu de la génétique à Kazan. En même temps, il y a lieu le fameux séminaire sur la génétique de Slepkov en 1933. Peu après, toujours en 1933, Slepkov est accusé de faire partie du cercle « Ryutin ». Ceci est un mouvement contre Staline des années 1930’s. Slepkov est arrêté et condamné à trois ans de prison. Après un an de détention Slepkov est exilé à Ufa. Encore soupçonné être contrerévolutionnaire en 1936, Slepkov est arrêté et ensuite exécuté un an plus tard. Ses doctorants sont exilés ou exécutés.
Dans son ouvrage Slepkov montre l’importance du matérialisme dialectique en tant que méthode scientifique. Il dit que ce méthode influence les scientifiques à faire des nouvelles découvertes. Grâce à la recherche basée sur ce méthode, on arrive a surmonté le vitalisme. Le matérialisme dialectique peut montrer que l’origine de la vie est non-organique, il peut nier une force vitale. Encore on rencontre l’idée que le darwinisme propose une nouvelle regarde sur le conflit entre réductionnisme et vitalisme. Sur la question de l’origine de la vie, Slepkov s’exprime nettement. Il affirme qu’il n’existe pas une force vitale et que la vie procède de la matière morte. Mais, en même temps l’univers est une totalité intégrale ; la matière morte se transforme toute seule en matière vivante. Slepkov admet que la matière vivante est radicalement différente que la matière morte : elle consiste en le métabolisme, la structure particulière des cellules et leur propriétés chimiques très complexes, la reproduction, l’hérédité et l’entretien automatique. Néanmoins, il insiste sur le fait que l’origine de la vie est la matière morte. Son analyse vise à expliquer les composantes chimiques des processus de la vie et le lien entre toutes formes de vie pour pouvoir éventuellement synthétiser la matière non-organique avec la vie. Cela sera le triomphe de la science.
Slepkov va après chanter les mérites du darwinisme, en disant que cette théorie exprime les idéaux marxistes. Et le vitalisme est antimarxiste, car il ne considère pas le développement historique de la vie. Slepkov évoque que le darwinisme reconnait la soumission de la vie aux lois de la conservation de l’énergie. Il ignore que cette observation montre qu’une loi physique n’est pas obligée d’engendrer une autre loi pour qu’un nouveau système soit engendré. Or, les lois des thermodynamiques sont principales, quasiment irréfutables, et contredisent l’évolution. Slepkov insiste que l’évolution des nouvelles lois sont les conséquences des changements qualitatives, cela est une idée profondément marxiste. Il ajoute que le marxisme admet que les facteurs internes jouent un rôle dans l’évolution, mais leur rôle est forcement secondaire. En outre, Slepkov estime qu’il aurait fallu des millions d’années pour que la matière morte devienne un simple micro-organisme: 1) substance vitale→ 2) forme de vie élémentaire→ 3) cellule. Evidement, aujourd’hui des scientifiques diraient plutôt qu’il aurait fallu des milliards d’années.
Pour notre conclusion nous citons des faits exposés dans l’œuvre de père Daniel Sysoev (+2009). L’observation de la réalité, ainsi que la logique, nous montrent que les lois physiques ne peuvent pas d’eux-mêmes engendrer des nouvelles lois biologiques, des lois qui contredisent ces mêmes lois physiques. Surtout dans le cas où ces lois physiques ne cessent d’exister pour la matière, non plus pour les êtres vivants. Or, les êtres vivants sont toujours soumis aux lois physiques, ainsi que aux lois biologiques (s’il faut les distinguer séparément). Plus précisément, le mécanisme, ou même la façon, d’un changement d’un niveau de la réalité à une autre n’est pas expliqué dans les hypothèses du matérialisme dialectique. On dit que les lois changent pour la biologie, mais évidement les lois de la physique s’appliquent toujours aux êtres biologiques. Par exemple, une chaise est un chien sont également soumis à la gravité. Or, la transformation de la matière non-organique en la matière vivante est toujours inconnue, ainsi que la transformation des lois des êtres non-organiques aux êtres organiques. De plus, la 2ème loi thermodynamique parle d’une augmentation de l’entropie effectuée par toute transformation du système. Cela est contraire au progrès, évolution, etc. Sans mécanisme et information l’entropie ne peut pas être réduite. Ainsi la 2ème loi de thermodynamique contredit le principe de l’évolution.
La mort ne devient pas vie par accident. Les mathématiques ont calculé que les chances d’une naissance accidentelle de la matière vivante, aminoacides en enzymes, sont 1x1040000. Le seule mécanisme proposé dans la théorie darwinienne pour expliquer les changements et l’évolution des espèces sont les mutations accidentelles. Or, on sait que 99,99% des mutations sont nuisibles. On voit là que la sélection naturelle n’a pas une direction ou un plan. On admet que les changements à l’intérieur des espèces (microévolution) peuvent avoir lieu à travers le temps, mais le mécanisme suggéré, la mutation, n’est pas capable de former des nouveaux espèces, familles, classes, etc. Des chiens changent à travers le temps, surtout avec l’influence de l’homme, mais ils ne deviennent pas chats ou éléphants ou dauphins, ils restent toujours des chiens. En ce qui concerne les lois sociales proposées par Marx et le matérialisme dialectique, il est un évidence que ces « lois » ne fonctionnent pas et n’ existent pas. Elles ne sont pas le produit d’une évolution des lois biologiques en lois sociales, mais des fantaisies des insensés. Ces « lois» inventées ne se sont jamais réalisées dans la pratique. L’utopie marxiste a détourné en cauchemar humain, comme en témoignent les terreurs, les massacres, les répressions, et l’effondrement de l’URSS et pratiquement tous les pays « communistes ». Comme David, le roi et prophète, a dit : « L’insensé a dit en son cœur : "Non, plus de Dieu !" » (Ps.13,1). Le marxisme est justement un exemple de cette folie. Car, sans Dieu, ni la société, ni l’homme, ni les espèces, ni les étoiles, ni mêmes la poussière n’existent pas.
« Que tes œuvres sont nombreuses, Yahvé ! toutes avec sagesse tu les fis, la terre est remplie de ta richesse » (Ps. 103, 24).









Bibliographie :
  1. Graham, Loren R. Science in Russia and The Soviet Union. Pg. 99-103.
  2. La Bible de Jérusalem. Paris, 2009.
  3. Zarubina, Tatjana. L'Union soviétique de la philosophie et de la biologie. Lausanne, 2010. http://www2.unil.ch/slav/ling/cours/a09-10/MA/P10/5Biol/biol.pdf 
  4. Ермолаев, А.И. Научная и педагогическая деятельность Василия Николаевича Слепкова. М., 2004. С. 97-99.
  5. Завадовский, Б. Под знамением маркзисма: «Б.М. Козо-Полянский. Диалектика и биоллогия». М., 1925. С.261-262.
  6. Козо-Полянский, Б.М. http://ru.wikipedia.org/wiki/Koso-Pol.
  7. Слепков В.Н. Диалектический материализм и биология. М.,1928. С. 250-262.
  8. Сысоев Даниил, иерей. Летопись начала. М., 1999.
















Monday, July 28, 2014

Les trois types de mensonge


 Dans l’Écriture, il est dit que le mensonge vient du Malin, qui lui-même est le « père du mensonge » (Jn. 8: 44). Et la vérité est Dieu, puisqu'Il dit: « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie. » (Jn. 14: 6). Alors vous voyez qui nous abandons et avec qui nous nous réunissons si nous nous livrons aux mensonges. Donc si nous voulons véritablement être sauvés, nous devons aimer la vérité avec toute notre force et se protéger de tout mensonge.
Il y a trois types de mensonges différents: le mensonge en pensée, en parole, et par notre vie elle-même.
Celui qui mente en pensée croit pour vraies toutes ses suppositions, c'est-a-dire les soupçons sans fondements qu'il fait contre son prochain. Celui-là, quand il voit quelqu'un en train de discuter avec son frère, en devinant il se dit: il parle de moi. Si quelqu'un dit un mot, il soupçonne que le mot a été dit pour l'insulter... Il ne faut jamais croire ses propres soupçons et conjectures. Or ils tordent une ligne droite. Les opinions d'hommes sont fausses et elles font mal à ceux qui s'y livrent.
L'homme qui mente en parole, par exemple, c'est celui qui par paresse ne s'est pas levé pour l'office, mais ne dit pas: « Pardonne moi que j'étais trop paresseux de me lever ». A la place il dit: « J'avais une température, je me suis épuisé au travail, je n'avais pas la force de me lever, j'étais malade » et il dit une dizaine de paroles mensongères au lieu d'incliner sa tête et se soumettre au fait. Et si dans un cas pareil il ne reproche pas lui-même, il continue sans cesse de changer ses paroles et disputer avec des autres pour éviter des reproches.

L'homme qui ment par sa vie même, c'est celui qui, étant fornicateur, prétende être abstenant; ou bien, étant cupide, il loue la charité, ou étant arrogant, il chante l'humilité. Donc, évitons le mensonge pour se libérer du destin du Malin, et essayons d'assimiler la vérité pour avoir la communion avec Dieu. 

(S. Dorothée de Gaza. Œuvres spirituelles, 9). 


Saturday, June 21, 2014

La sagesse a bâti sa maison

"La sagesse a bâti sa maison, Elle a taillé ses sept colonnes" (Proverbs 9:1)


Les marches sur l'ambon envers la Sagesse Divine sont:
la foi, l’espérance, l'amour, la pureté, l'humilité, la bonté et la gloire.

Amen 

source: icone "la sagesse a bâti sa maison" http://www.cirota.ru/forum/view.php?subj=32978

Thursday, June 19, 2014

Entretien sur l'Epitre aux Romains

"En effet, ceux qui vivent selon la chair désirent ce qui est charnel; ceux qui vivent selon l'esprit, ce qui est spirituel. Car le désir de la chair, c'est la mort, tandis que le désir de l'esprit, c'est la vie et la paix, puisque le désir de la chair est inimité contre Dieu: il ne soumet pas à la loi de Dieu, il ne le peut même pas, et ceux qui sont dans la chair ne peuvent plaire à Dieu." (Rom. 8: 5-8).

Non pas la chair elle-même, non pas son essence, mais la démesure de la vie charnelle, la révolte de la chair contre l'esprit, est destructive et porteuse de la mort. Les pensées charnelles qui sont grossières, les passions pour les choses terrestres, les choses mauvaises et toutes sortes des vices ne peuvent point plaire à Dieu.  
Adapté de l'entretien 13 sur l’Épître aux Romains de Saint Jean Chrysostome

"L’Apôtre appelle la vie selon la chair le vice et la vie selon l'esprit l'action et la grâce accordée, acceptée par la bonne volonté. Son discours n'est pas sur la nature et l'essence [de la chair et de l'âme], mais sur la vertu et le vice. Ce que tu n'étais pas capable de faire sous la loi avant, dit l'Apôtre, tu es capable de faire maintenant - tu peux marcher droit et juste, si tu reçois l'aide de l'Esprit. Or, il n'est pas suffisant de ne pas marcher par la chair, il faut marcher par l'Esprit, parce-que pour notre salut il ne suffit pas d’éviter le mal, il faut aussi faire le bien. Et cela arrivera, si nous offrons notre âme au Saint-Esprit, et si nous convainquons notre chair de respecter sa place. Ainsi nous deviendrons spirituels, pareillement, si nous nous abandons à l'insouciance, notre âme deviendra charnelle."  

Entretiens sur l’Épître aux Romains, entretien 13, de Saint Jean Chrysostome







Sunday, June 8, 2014

La Pentecôte


"Le Seigneur confondit les langues des peuples qui construisaient le tour de Babel (Genèse 11). Les gens pensaient qu'ils puissent atteindre le ciel avec ce tour. Ils voulaient égaler à la toute-puissance de Dieu... Le Seigneur a confondu leur entreprise, or au fond d'elle se trouvaient l'orgueil.

Quand le Seigneur a divisé les langues de feu sur les têtes des Apôtres, le jour du Pentecôte, tout le monde chrétien a été appelé à l'union. Mais Dieu nous appelle à quelle union en particulier? Il nous appelle à l'unité de la foi, à l'unité de la vérité, à l'unité de la sainteté, et à la forme d'unité la plus élevée - l'unité dans l'amour."
     - Saint Luc de Simferopol




Saturday, May 31, 2014

L'Orthodoxie



"L'Orthodoxie est la voie directe au Ciel." 
(St. Macaire, Métropolite de Moscou)

Thursday, May 22, 2014

Abaissez la tempête en Serbie et Bosnie avec un don de miséricorde

Des dizaines de milliers de serbes et bosniaques sont déplacés et se trouvent dans une situation très précaire après des inondations catastrophiques. 

media 
(photo: rfi.fr)

« La Serbie connait la pire catastrophe naturelle de son histoire » a dit le président serbe Aleksandr Vucic. (Solidarité Kosovo)

Les destructions engendrées par les crues sont "terrifiantes" et comparables à celles de la guerre de 1992-1995, a déclaré le ministre bosniaque des Affaires étrangères Zlatko Lagumdzija lors d'une conférence de presse.(Reuters France)


A Serbian rescuer carries an elderly woman in the village of Obrez, south of Belgrade, on 17 May 2014.
 (photo: BBC.com)

Afin d'aider notre prochain, parmi les ONG prêtes à réaliser une action d'aide d'urgence nous avons ceci:

https://www.redcross.ch/fr/tempete-sur-les-balkans-2014/la-population-a-besoin-daide

http://www.solidarite-kosovo.org/fr/articles/256/URGENCE-SERBIE-SOLIDARIT-KOSOVO-SE-MOBILISE-POUR-LES-SINISTR-S-DES-INONDATIONS

Au nom du Seigneur soyons miséricordieux envers nos frères et soeurs dans la detresse. Amen.

SAGESSE!


Bienheureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde. (Mt. 5: 7). Est-il possible que celui qui ait soif du trésor d'un haut sera avare avec le trésor d'ici bas? Celui qui a faim de la justice éternelle de Dieu, va-t-il être radin avec une chose éphémère? Celui qui désire ardemment la soutane immortelle, va-t-il pleurer pour une robe et une chemise faite de l'herbe?



L'aumône est aussi naturelle pour lui que pour quelqu’un qui se prépare au long voyage et distribue à ses voisins tout ce qui pourrait [alourdir sa valise] et le surcharger sur son chemin. Faire don des choses matérielles est le plus petit sacrifice, même qu'elle soit nécessaire. Le souci pour les âmes humaines est un sacrifice beaucoup plus grand. Affirmer ses voisins dans la vérité, les corriger sur le chemin de la justice et prier pour eux est véritablement un grand sacrifice.



Le plus grand sacrifice est de donner sa propre vie pour son voisin. Le Christ fit ce sacrifice pour le genre humain. L’œuvre de miséricorde que le Christ nous a fait est tellement énorme qu'elle ne s'appelle plus la miséricorde, mais elle a changé son nom pour être appeler l'amour.


La miséricorde peut provenir de diverses sources, claires et sombres. La source la plus claire de la miséricorde est la charité. La charité est un cœur plein de compassion. Lorsque quelqu’un montre de la compassion envers un malheureux et l'aide au nom de Dieu miséricordieux, la miséricorde s’écoule d’un source clair et a un valeur élevé dans les chœur des anges...

SAINT NICOLAS DE SERBIE (Pyramide de Paradis, cinquième étage)

Saturday, May 17, 2014

Veritable adorateur du Père: Philouménos et le Puits de Jacob

Au puits de Jacob Jésus révèle qu'il le Messie, Il nous offre la Vie véritable et nous enseigne de l'adorer avec une âme et une intelligence pure.


Là se trouvait le puits de Jacob.  Jésus, fatigué du voyage, était assis au bord du puits. (Jean 4: 6)...

celui qui boira de l'eau que je lui donnerai, n'aura jamais soif; mais l'eau que je lui donnerai deviendra en lui une fontaine d'eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle. (Jean 4: 13)...

 Mais l'heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. Dieu est esprit; et il faut que ceux qui l'adorent, l'adorent en esprit et en vérité.  (Jean 4: 23-24)...

La femme [de Samarie] lui dit: Je sais que le Messie doit venir celui qu'on appelle Christ; quand il sera venu, il nous annoncera toutes choses. Jésus lui dit: Je le suis, moi qui te parle.  (Jean 4: 25-25)

La vie d'un véritable adorateur de Christ, le nouveau hieromartyr Philoumenos de puits de Jacob, est relatée ici bas:

Anglais:
http://orthodoxwiki.org/Philoumenos_%28Hasapis%29_of_Jacob%27s_Well 
 Français:
http://orthodoxologie.blogspot.ch/2014/04/staretz-elpidios-de-nea-skiti-sur-la.html 


Par les prières du nouveau hieromartyr Philoumenos et tous les saints que Dieu nous sauve. Amen. 
  

Saturday, May 10, 2014

Pourquoi on souffre de maladies? Dimanche du Paralytique.


Est-ce que toutes les maladies ont pour cause nos péchés? Ne toutes, mais la plupart. Or, certaines ont pour cause les péchés, comme c'était le cas pour le paralytique (Jean 5: 14); et aussi dans le Livre des Rois nous voyons que quelqu'un souffrit la goutte à cause de ses péchés (2 Rois 5: 27, 15: 5). D'autres maladies nous arrivent pour la gloire divine et la révélation, comme c'était le cas pour Job, afin que sa vertu soit révélée. D'autres maladies arrivent à cause de l'inattention et l'ivrognerie.

(Saint Théophylacte d'Ohrid.Commentaires sur l’Évangile de Jean.)

Sunday, April 20, 2014

Le Christ est ressuscité!

La joie, la paix et la Grâce Divine à ceux qui croit en Dieu, notre Père! Or, Il a ressuscité Son Fils, pour que nous ayons aussi la Vie Éternelle! Le Christ est ressuscité!

"Ô Mort, où est ton aiguillon? Enfer, où est ta victoire?
Le Christ est ressuscité, et toi-même es terrassé.
Le Christ est ressuscité, et les démons sont tombés.
Le Christ est ressuscité, et les Anges sont dans la joie.
Le Christ est ressuscité, et voici que règne la vie.
Le Christ est ressuscité, et il n’est plus de mort au tombeau.
Car le Christ est ressuscité des morts, prémices de ceux qui se sont endormis."
À lui gloire et puissance dans les siècles des siècles.
Amen.

Saint Jean Chrysostome
Sourcehttp://www.moinillon.net/post/2010/04/04/homélie-de-saint-Jean-Chrysostome-pour-Pâques


Sunday, March 23, 2014

Accepter les afflictions pour la Gloire de Dieu

«...c'est par plusieurs afflictions qu'il nous faut entrer dans le Royaume de Dieu» (Actes 14:22). Pour cela, sans chercher nous-mêmes les afflictions, nous devons se soumettre à la volonté de Dieu et accepter avec gratitude les afflictions qu'Il permet de nous envoyer. (Saint Lev d'Optina).

Monday, March 17, 2014

Le trèfle du Saint Patrick et la Sainte Trinité



Saint Patrick est souvent représenté avec un trèfle dans la main. Saint Patrick a utilisé le trèfle pour illustrer la doctrine de la Sainte Trinité. Avec ses trois feuilles poussant d'une seule tige, le trèfle a aidé Saint Patrick à expliquer le mystère d'un seul Dieu en trois Personnes. 

Lisez la vie du Saint Patrick ici: http://orthodoxologie.blogspot.ch/search?q=patrick



Sunday, March 16, 2014

la sagesse sacrée

En ce 2e dimanche du Grand Carême, appelé le Dimanche de Saint Grégoire Palamas, nous vous offrons une parole de sagesse de ce véritable théologien et ascète.
 
"Il est notre sagesse sacrée [et non notre sagesse laïque] qu'on devrait appeler "un don de Dieu". Elle n'est pas un simple don de la nature. Même les simples pêcheurs qui reçoit cette sagesse d'en haut deviennent, comme dit Saint Grégoire le Théologien, les fils du tonnerre,  et leurs paroles s’étendent jusqu'au bout de l'univers."
Saint Grégoire Palamas (Triads in Defense of the Holy Hesychasts)
 

Flambeau de l'orthodoxie, soutien et docteur de l'Église, modèle des moines, invincible lutteur de la théologie, ô Grégoire thaumaturge, gloire de Thessalonique, prédicateur de la grâce, prie sans cesse pour le salut de nos âmes. 
(Tropaire de Saint Grégoire Palamas)

Sunday, March 2, 2014

La Tempérance

Commençons le Grand Carême avec la sagesse du saint Gennade, qui nous enseigne la valeur de la tempérance en tout temps.

«Aime la faim et la soif subies pour Dieu. Dans la même mesure que tu réprimes ton corps, tu fais du bien à ton âme. Or Dieu, qui nous rend selon nos actions, nos paroles et nos pensées, rendra en bien même pour le peu qu'on aura supporté avec joie pour Lui. (Gennade Ier de Constantinople. La chaîne d'or, 41).

«Cherche le plus simple en toutes choses: dans la nourriture, dans l'habillement, et n'aie pas honte de la misère, car la plupart du monde vit dans la misère. Ne dis pas: « Je suis le fils d'un homme riche, j'ai honte de vivre dans la misère. » Dans ce monde il n'est pas plus riche que le Christ, ton Père Céleste qui t’a engendré dans les saints fonts baptismaux, mais Il a vécu dans la misère et n'avait pas un lieu où Il puisse poser la tête. » (Gennade Ier de Constantinople. La chaîne d'or, 24-25).



Sunday, February 23, 2014

Pourquoi nous n'acceptons pas le Coran et son auteur Mohammed

Un théologien musulman demandai à saint Grégoire Palamas: "Pourquoi vous les Chrétiens n'acceptez-vous pas notre Prophète (Mohammed) et son livre (le Coran)?

Saint Grégoire répondit: "Nous avons, vous les Musulmans et nous les Chrétiens, une coutume confirmée de très longtemps basée sur la Loi. C'est à dire de n'accepter rien comme vérité, sans des témoignages. Et ces témoignages doivent être de deux sortes: ou de provenir des œuvres mêmes [des choses concrètes], ou des personnes dignes de foi... Le Christ, à part de grand miracles, qu'Il a réalisés, Il a le témoignage prophétique de Moïse même :" le Seigneur votre Dieu, vous suscitera d'entre vos frères un Prophète tel que moi; vous l'écouterez dans tout ce qu'il vous dira. Et il arrivera que toute personne qui n'aura point écouté ce Prophète, sera exterminée d'entre le peuple. (Deut. 18, 15-19; Actes 3, 22-23) et d'autres Prophètes [ont parlé ainsi]. Et Lui seulement à travers les siècles fut nommé Verbe de Dieu (comme vous aussi l'acceptez) et Lui seulement, à travers les siècles, fut né d'une Vierge, et Lui seulement, à travers les siècles, après Son Ascension au Ciel, demeure là éternel et Lui seulement à travers les siècles, est attendu de revenir sur la Terre pour juger "les vivants et les morts", qui seront ressuscités (II. Tim. 4, 1). Et je mentionne pour Lui (le Christ) seulement tout ce que vous acceptez vous les Turcs (comme Musulmans).
Voilà pourquoi nous croyons au Christ et à Son Évangile. Mais Mohammed n'est pas mentionné par les Prophètes de l'Ancien Testament et il n'a réalisé aucun acte miraculeux méritoire, qui puisse conduire quelqu'un à la foi. Voilà pourquoi nous ne croyons pas à lui, ni au livre qu'il a écrit (le Coran).

Saint Grégoire Palamas: Les Trois Dialogues avec des Musulmans de l'Asie-Mineure. Trad. Irène Economidès.

 

Tuesday, February 4, 2014

L'Orthodoxie à l'encontre de la modernité

Tandis que le Christ a dit: Sans moi vous ne pouvez rien faire (Jn 15, 5), le monde hérétique exprime de mille manières cette pensée: "Sans le Christ nous pouvons tout faire." Toute la culture moderne est un défi au Christ. Toutes les sciences modernes sont en compétition, et c'est à celle qui frappera le plus fort la science du Christ. C'est un révolte de vulgaires servantes contre leur maitresse que la révolte des sciences de ce monde contre la science céleste du Christ. Or de nos jours cette révolte s'achève par ce qui est écrit, et cela d'une manière on ne peut plus claire: Dans leur prétention à la sagesse, ils sont devenus fous (Rm 1, 22).

S. Nikolaï d'Ochrid (La foi en l'Evangile; 32)

Monday, January 27, 2014

Le plus grand mystère

"Considère l'homme de n'importe quel point, 
juge de lui comme bon te semblera -
l'homme est à l'homme le plus grand mystère!
 L'homme est l’œuvre choisie du Créateur."

Petar Petrovic Njegos; La lumière du microcosme
 

Sunday, January 26, 2014

Quel est le but de notre vie?...

La vie terrestre nous est donnée pour faire notre choix – vivre pour Dieu ou vivre pour le péché, c'est-à-dire, contre la volonté de Dieu. Les tentations que nous rencontrons tout au long de notre vie nous empêchent de voir la vérité et de faire le choix du salut. Nous ne cherchons pas Celui qui est le but de notre existence – Dieu lui-même. Or, par la pénitence Dieu nous ouvre le chemin du salut. Comme le prophète Daniel il nous faut supplier Dieu: « Écoute donc, maintenant, ô notre Dieu! la requête de ton serviteur, et ses supplications, et pour l'amour du Seigneur fais reluire ta face sur ton Sanctuaire désolé » (Daniel 9: 17). Notre appel sera entendu, car Dieu est entré dans notre monde déchiré pour nous libérer du péché, de la mort et de la malédiction.

Comment cela s'est passé?
Par amour pour sa création, Dieu lui-même est venu dans ce monde. Il a eu piété pour nous, les hommes, et a envoyé son Fils Éternel et Verbe pour nous sauver. Ainsi, Dieu le Verbe est devenu Homme, restant en même temps toujours Dieu. Jésus Christ, le Fils de Dieu, devient le Réconciliateur Unique capable de nous réunir au Père céleste. Il a accepté librement le châtiment pour nos péchés, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais qu’il ait la vie éternelle. Le Christ, par sa nature humaine, est mort sur la croix et son sang nous a délivrés du péché, de la mort et de la malédiction. Il a libéré tous ceux qui croient en lui de l’enfer. Et le troisième jour Il est ressuscité des mort et nous offre la résurrection générale; le Christ ressuscité des morts nous ouvre le chemin vers la vie éternelle. Maintenant, la mort ne règne plus jamais sur les chrétiens. Nous aussi sortirons vivants de nos tombeaux pour vivre avec notre Père Céleste pour l’éternité. Le Christ a donné à ses disciples le pouvoir de libérer les hommes du péché et de guérir l’homme dans son intégrité. Le Christ est monté ensuite au ciel et nous a créé aussi le chemin vers les cieux. Maintenant, notre Patrie est là-bas, où est Dieu notre Père. Mais sur la terre nous ne sommes pas restés orphelins, le Christ nous a envoyé l’Esprit de Dieu, qui créa l’Église Orthodoxe. En elle, des gens de toutes nationalités, de toutes origines et de toutes langues reçoivent la rémission de leurs péchés, ils apprennent à mener une vie sainte, juste et en accord avec la volonté de Dieu. Et ceux qui ont purifié leur coeur par la force divine verront Dieu. La force vivifiante du Saint-Esprit opère dans les âmes des chrétiens, nous transfigure d’une manière telle qu’après la mort nos âmes n’iront pas en enfer, mais elles monteront au ciel, au paradis perdu. En témoignage de ceci des corps des saints défunts émanent une force curative, car la vie de Dieu opère toujours en eux.

Qu'attendons nous à la fin des temps?
La plus grande gloire viendra aux chrétiens à la fin des temps. Quand le monde sera délabré à cause du péché humain, le Christ, par la volonté de son Père, reviendra sur la terre avec tous les saints. La terre sera frappée par le feu du Saint-Esprit et brûlera. Ensuite, Dieu créera un nouvel univers dans lequel il n’y aura ni le mal, ni la corruption, ni la mort. Le Fils de Dieu nous ressuscitera tous sans exception. Les justes resplendiront comme le soleil, car en eux se cache la force de Dieu qui leur a été donnée dans l’Église Orthodoxe. Les pécheurs seront des taches obscures. Les chrétiens seront portés par des anges sur des nuages pour rencontrer le Christ, et nous serons toujours avec lui dans son Royaume Éternel. Les pécheurs seront amenés au jugement et le Christ rendra à chacun selon ses œuvres, car Dieu est « le soleil de Justice » (Malachie 4: 2). Les pécheurs et tous ceux qui n’ont pas accepté le Christ seront jetés au feu éternel, où il y aura des pleurs et des grincements des dents. 

Que faire maintenant?
Maintenant, pendant qu’il n’est pas encore trop tard, Dieu appelle tous les êtres humains, de toute nationalité, à faire pénitence, à accepter le Sauveur Unique de tous les êtres humains, Jésus-Christ, et à entrer dans son Église Unique et Orthodoxe.

Comment peut-on savoir que cela est la vérité?
Dans son Évangile Jésus Christ affirme sa divinité, Il dit: « Moi et le Père sommes un » (Jean 10: 30). Jésus Christ affirme qu'Il est notre Sauveur, Il dit: « Dieu n'a point envoyé son Fils au monde pour condamner le monde, mais afin que le monde soit sauvé par lui. Celui qui croit en lui ne sera point condamné ; mais celui qui ne croit point est déjà condamné ; parce qu'il n'a point crut au Nom du Fils unique de Dieu » (Jean 3: 17-18). En témoignage de sa vérité la parole vivifiante de l’Évangile est scellée par des nombreux miracles accomplis par Jésus Christ et par ses disciples. De plus, vous pouvez goûter pour vous-mêmes que la parole de l’Évangile est véritable. Quand vous êtes submergés par les esprits impurs qui vous poussent à commettre le péché, qui vous terrorisent avec des horreurs diaboliques, alors faites le signe de la croix et dit: « Seigneur Jésus Christ, Fils de Dieu, aie pitié de moi, pécheur. » Vous verrez comment les attaques cessent, c Hi kar les démons sont impuissants devant Dieu. Pareillement, si vous êtes tourmenté par la dépression, ou si vous pensez au suicide, répétez le plus souvent possible cette courte prière et vous verrez comment la tristesse disparaîtra, comme la cire disparaît quand elle est confrontée au feu. Et si vous tombez dans une situation désespérée, priez ainsi: « Seigneur, au nom de ton Fils Jésus Christ, sauve moi de ce malheur! » Et le Christ vous sauvera du malheur, car Il nous a promis: « Et quoi que vous demandiez en mon Nom, je le ferai; afin que le Père soit glorifié par le Fils » (Jean 14: 13). Vérifiez vous-même et vous verrez que c'est la vérité.

Qu'est-ce que c'est l’Église Orthodoxe?
L’Église Orthodoxe est l'unique Église fondée par Jésus-Christ: « J'édifierai mon Eglise; et les portes de l'enfer ne prévaudront point contre elle » (Matthieu 16: 18); en Elle la foi inaltérée des Apôtres et maintenue en esprit et en vérité: «l'heure vient, et elle est maintenant, que les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité; car aussi le Père en demande de tels qui l'adorent.» (Jean 4: 23). Notre salut se réalise dans l’Église, en Elle nous faisons partie du Corps mystique du Christ, or le Christ est le « Chef de l’Église; Qui est son Corps » (Ephésiens 1: 22-23). L’Église est donc l'ensemble des enfants du Père Céleste, unis par une seule foi orthodoxe, unis dans l'amour les uns pour les autres et pour Dieu.

Où est notre salut?
Si vous connaissez le stress, le désespoir, la solitude, sachez que ces sentiments sont les conséquences du péché, cette maladie qui vide les hommes d’énergie et leurs vies de sens. Cette maladie nous pousse à chercher le soulagement dans des vices et des plaisirs malsains et démesurés, afin que nous soyons asservis à nos passions et plus désespérés qu'auparavant. La seule cure véritable qui puisse nous guérir c'est la vie en Christ. Or seulement notre sauveur véritable Jésus-Christ peut nous libérer du péché et de toutes ses conséquences catastrophiques. Notre salut commence par le Baptême Chrétien. Mais ce sacrement n'est que le début du chemin vers la sainteté - la vie véritable qui connaît l'homme uni à Dieu dans l'amour divin. Le saint est celui qui vit à la ressemblance du Seigneur et qui est rempli pleinement de la grâce du Saint-Esprit. Si vous êtes déjà baptisés au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, vous devez continuer sur le chemin du salut, en faisant la pénitence, et en vous unissant au Christ dans son Église Orthodoxe. Votre chance d'être libérés se réalise maintenant, après la mort il sera trop tard pour choisir Dieu – Source de bonté, de joie et d'amour. Choisissez la vie véritable, choisissez Jésus-Christ, qui dit: « Je suis le chemin, la vérité et la vie; nul ne vient au Père que par moi » (Jean 14: 6).