DIEU VOUS APPELLE A LA VIE VERITABLE

Le Souverain éternel de l’univers nous a créés pour que nous le glorifiions dans sa
puissance et dans sa beauté, et étant unis à lui, nous devenions ses enfants éternels et
vivions à sa ressemblance. Dieu qui est personnel et unique, et qui a éternellement son
Verbe Divin et son Saint Esprit Vivifiant, nous a créés pour la sainteté et la vie éternelle. Il nous accorda la liberté afin que nous puissions l'aimer réellement. Mais pour notre
malheur, nos ancêtres ont désobéi au Créateur qui les aimait tant et ont préféré prendre le parti de Satan. Ils ont abusé de la liberté que Dieu leur a accordé et ils ont choisi d'enfreindre la volonté de Dieu. Depuis ce temps, nous naissons dans l’impureté de l’âme avec un penchant pour le mal. Depuis là, la mort et la souffrance sont entrées dans le monde. Mais nos ancêtres lointains ne sont pas uniquement coupables pour ce fait, nous aussi commettons des péchés innombrables tout au long de notre vie.

Lisez plus: Quel est le but de notre vie?

Monday, July 28, 2014

Les trois types de mensonge


 Dans l’Écriture, il est dit que le mensonge vient du Malin, qui lui-même est le « père du mensonge » (Jn. 8: 44). Et la vérité est Dieu, puisqu'Il dit: « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie. » (Jn. 14: 6). Alors vous voyez qui nous abandons et avec qui nous nous réunissons si nous nous livrons aux mensonges. Donc si nous voulons véritablement être sauvés, nous devons aimer la vérité avec toute notre force et se protéger de tout mensonge.
Il y a trois types de mensonges différents: le mensonge en pensée, en parole, et par notre vie elle-même.
Celui qui mente en pensée croit pour vraies toutes ses suppositions, c'est-a-dire les soupçons sans fondements qu'il fait contre son prochain. Celui-là, quand il voit quelqu'un en train de discuter avec son frère, en devinant il se dit: il parle de moi. Si quelqu'un dit un mot, il soupçonne que le mot a été dit pour l'insulter... Il ne faut jamais croire ses propres soupçons et conjectures. Or ils tordent une ligne droite. Les opinions d'hommes sont fausses et elles font mal à ceux qui s'y livrent.
L'homme qui mente en parole, par exemple, c'est celui qui par paresse ne s'est pas levé pour l'office, mais ne dit pas: « Pardonne moi que j'étais trop paresseux de me lever ». A la place il dit: « J'avais une température, je me suis épuisé au travail, je n'avais pas la force de me lever, j'étais malade » et il dit une dizaine de paroles mensongères au lieu d'incliner sa tête et se soumettre au fait. Et si dans un cas pareil il ne reproche pas lui-même, il continue sans cesse de changer ses paroles et disputer avec des autres pour éviter des reproches.

L'homme qui ment par sa vie même, c'est celui qui, étant fornicateur, prétende être abstenant; ou bien, étant cupide, il loue la charité, ou étant arrogant, il chante l'humilité. Donc, évitons le mensonge pour se libérer du destin du Malin, et essayons d'assimiler la vérité pour avoir la communion avec Dieu. 

(S. Dorothée de Gaza. Œuvres spirituelles, 9).